La protection solaire

La protection solaire

La protection solaire
La hausse prévisible de la température, la nécessité de rafraîchir les bâtiments sans utiliser l’air conditionné et réduire les dépenses d’éclairage dans la journée, représentent des problématiques importantes. Le film de protection solaire représente la solution la plus simple, la plus rapide et la plus économique pour résoudre cette problématique. Un vitrage normal rejette à peine 8% de la chaleur pénétrante. Dès que le soleil frappe la façade, la mise en route des ventilateurs puis de l’air conditionné entraîne une surconsommation d’énergie. Les rideaux et les stores se ferment, obscurcissent les locaux, nécessitant une lumière additionnelle et une surconsommation énergétique coûteuse. Ventilation, climatisation, éclairage, sont des sources d’alourdissement du bilan carbone du bâtiment. En ETE le film de protection solaire empêche la chaleur de rentrer et conserve la fraîcheur à l’intérieur. En HIVER c’est l’inverse, il rejette le froid dehors et conserve la chaleur à l’intérieur.
Différents types films peuvent répondre à cette problématique     Le film teinté n’est pas réfléchissant, il assombri et réduit la température. Le film métallisé assure une protection solaire maximale et rejette jusqu’à 85% de la chaleur ; une économie de climatisation d’environ 30%. Le film solaire métallisé dépoli offre une discrétion totale ou partielle. Le film pour polycarbonate rejette très efficacement la chaleur et assure réel confort sous la toiture. Le film de protection solaire est revêtu d’une fine couche métallique qui ne modifient pas la longueur d’onde des rayons infrarouges. En pose intérieure, les rayons traversent le verre et sont renvoyés par le film sans modification, ils n’entrent pas dans votre pièce. La baisse de température derrière le vitrage est immédiate. Si le film est appliqué à l’extérieur de la vitre, les rayons sont réfléchis directement sans traverser et retraverser le verre.
Le principe de l’effet de serre     Le soleil émet des rayons infrarouges qui génèrent de la chaleur. En traversant la vitre, le premier phénomène chauffe les murs, mobiliers et objets. Un deuxième phénomène se produit : la matière et les objets vont à leur tour propager des rayons infrarouges réémis sur une longueur d’onde différente et ces derniers ne retraverseront pas le verre. Ils vont être renvoyés vers la matière qui les a émis et vont ainsi être à nouveau absorbés et provoquer encore plus l’élévation de température de la matière qui l’a émise. Ces deux phénomènes cumulés constituent l’effet de serre. Par exemple, une voiture vitres fermées en plein soleil !
La laque solaire pour toiture transparente, puits de lumière, skydômes et polycarbonate     La laque rejette jusqu’à 70% de la chaleur solaire qui pénètre dans les locaux et permet de traiter les surfaces translucides en polycarbonate, verre martelé ou armé, plastique transparent, méthacrylate, fibre de verre ainsi que tout support lisse, galbé ou nervuré (verrières, skydômes, sheds, plastiques ondulés, lanterneaux, etc.).
Le store à base de film solaire     Dans les années 90, quelques fabricants ont eu l’idée de chercher d’autres solutions, en combinant les avantages du film (transparence, efficacité thermique) avec ceux du store (esthétique, modularité, sur-mesure). Ainsi est né un produit original, à la fois store et film « le store-film ». L’aspect pratique et l’efficacité réelle séduisent particuliers et professionnels.

Les commentaires sont fermés.